Paris CDG Alliance et ses partenaires se sont mobilisés depuis le début du confinement pour répondre à plusieurs demandes d’implantations transmises par Choose Paris Region. Trois demandes d’implantation et une demande de partenariat ont ainsi pu être traitées. Parmi elles :

  • La société REGENLAB, spécialisée en biotechnologie, a privilégié le sud parisien ;
  • La société RISUN SOLAR a choisi notre territoire (Mesnil-Amelot) pour y implanter son usine de fabrication de masques ;
  • Le projet WARECHINA, porté par l’un des leaders chinois du secteur de la logistique basé à Shenzhen, pour un entrepôt logistique (en attente de retour) ;
  • Un leader chinois de la filière santé a également recherché un partenariat local pour fabriquer des masques, et nous lui avons transmis des contacts intéressants pour que le projet aboutisse (en attente de retour).

De plus, deux prospects nous ont également contactés en direct, ce qui montre la visibilité croissante de l’Alliance : 

  • La société CACESA, entreprise espagnole spécialisée dans le transport de marchandises entre la Chine et l’Europe, souhaite s’établir au sein de l’Aéroport Paris-CDG. Nous préparons actuellement sa venue pour juillet.
  • Le groupe ESSOR, pour son client PARIS FASHION SHOPS, qui recherche un terrain de 10 hectares pour créer une plateforme intégrée réunissant les acteurs clés du textile chinois. Le dossier est en cours de négociation avec les agences de développement économique de Roissy Pays-de-France et de Paris Terres d’Envol.

Ces différentes demandes d’implantation nous prouvent que Paris-CDG et ses environs apparaît toujours, malgré la crise du Covid-19, comme une opportunité pour des investisseurs et porteurs de projet internationaux. De plus, ce travail collectif, mené à distance pendant la période de confinement, montre la capacité des partenaires de l’Alliance à se mobiliser et à répondre aux besoins des entreprises, et ce dans un délai très court. 

Nous ne manquerons pas de revenir vers vous dès que les prospects des dossiers en cours auront pris une décision. 

Mélissa Chollet-Makouche