Interview de Hélène Faure, AKTO

Mardi 31 août 2021 | Actualités | 6 min de lecture

AKTO étant un partenaire de longue date de Paris CDG Alliance dans plusieurs domaines, nous avons interviewé Hélène Faure Directrice régionale, sur le rôle d’AKTO sur le territoire de Paris CDG et de ses environs et l’intérêt du partenariat avec Paris CDG Alliance.

 

Présentez-vous, l’OPCO AKTO et son rôle

Je suis Hélène Faure, Directrice régionale d’AKTO en Ile-de-France depuis janvier 2021. Auparavant, j’ai été directrice adjointe d’AKTO en région PACA, de 2000 à 2020, et responsable des Partenariats institutionnels.

AKTO est l’opérateur de compétences des entreprises de services à forte intensité de main-d’œuvre. Il accompagne 27 branches professionnelles, parmi lesquelles la branche Transport et travail aérien, qui réunit 535 entreprises adhérentes et 86 000 salariés. Notre mission est d’apporter un appui-conseil aux entreprises pour faciliter la mise en œuvre de tous les projets emploi-formation en faveur de l’emploi et du développement des compétences de leurs salariés : insertion par l’emploi, accompagnement vers l’emploi durable et soutien à la construction de parcours professionnels, aide à la montée en compétences et qualifications des salariés… Présent sur l’ensemble des territoires en métropole et dans les DROM, AKTO s’emploie également à renforcer l’attractivité des métiers de ces branches.

 

Quelles sont vos priorités pour les entreprises / salariés aujourd’hui sur un bassin d’emploi comme le Grand Roissy – Le Bourget ?

Avant la crise, notre plan d’action était principalement axé sur le développement de l’apprentissage, notamment via des parcours modulaires de formation conçus pour répondre aux besoins spécifiques de la zone aéroportuaire. Nous sommes mobilisés et agissons pour concourir au développement des compétences. Pour ce faire, nous avons su mobiliser les différents leviers dont nous disposons, à savoir les Préparations opérationnelles à l’emploi collectif (POEC) mais aussi plus largement, le réseau des acteurs de l’emploi (Pôle Emploi, Cap Emploi…). Nous avons ainsi proposé de nouvelles solutions de formation en apprentissage, avec une attention particulière portée aux métiers de la relation clients.

Un autre chantier important nous mobilise en ce moment : l’urgence de favoriser les mobilités professionnelles rendues nécessaires par la crise sanitaire. À ce titre, le réseau de conseillers d’AKTO encourage depuis le début de la crise les entreprises du secteur à recourir au FNE-Formation. Ce dispositif permet de favoriser la formation des salariés placés en activité partielle. En 2020, plus de 12 millions d’euros ont été engagés pour la région Île-de-France, permettant à plus de 10 000 salariés de la branche du Transport aérien de bénéficier d’une formation qualifiante.

Ces actions sont nécessaires pour accompagner les salariés des entreprises dont la reprise s’annonce lente et progressive. Des signaux positifs sont toutefois d’ores et déjà visibles : si l’épidémie a fortement impacté le secteur – avec un recul du nombre de passagers de 66% au niveau mondial – et mis un coup d’arrêt à l’activité de l’aéroport de Paris CDG pendant un an, on constate aujourd’hui l’amorce d’une reprise d’activité. A noter que la situation diffère selon les compagnies : Air France et British Airways connaissent aujourd’hui des difficultés considérables, alors que d’autres compagnies recrutent, en particulier à Orly. En ce qui concerne l’aéronautique et en particulier la maintenance, la reprise est en marche.

Nous préparons également une enquête qui sera réalisée auprès des entreprises, afin d’avoir une idée précise des conditions entourant la reprise d’activité et pour mieux cerner les retombées possibles en termes d’emploi. Cette consultation sera utile pour mesurer les besoins en formation des entreprises du secteur (formations réglementaires…). Certes, la priorité demeure la préservation de l’emploi et des compétences, mais il est essentiel d’engager une réflexion prospective sur les métiers et compétences attendus demain. Si on encourage la mobilité et la formation des salariés, il est capital de savoir quels seront les métiers et les qualifications les plus porteurs d’opportunités à l’avenir.

Enfin, AKTO est engagé dans plusieurs démarches axées sur l’inclusion et l’insertion dans l’emploi. Notre volonté est d’accompagner les entreprises sur le plan de l’insertion, avec un focus sur l’apprentissage des langues étrangères. A ce titre, nous participons au déploiement du dispositif de mobilité européenne. Celui-ci s’inscrit dans le cadre d’Erasmus et offre l’opportunité aux demandeurs d’emplois des départements riverains de l’aéroport Paris-CDG de bénéficier d’une expérience professionnelle à l’étranger. Mêlant apprentissage de l’anglais et stage en entreprise, Envol Pro et CCAéro se sont révélés particulièrement efficaces pour développer les compétences nécessaires dans un environnement international.

Dans le secteur aéronautique comme dans les autres secteurs durement touchés par la pandémie, les compétences seront essentielles pour permettre à la filière de rebondir. C’est pourquoi nous comptons poursuivre notre mobilisation pour les années à venir, et favoriser la synergie des acteurs de l’emploi et de la formation présents dans le bassin d’emploi sur le sujet des compétences. Avec plus de 80% d’entreprises adhérentes sur le territoire, AKTO est amené à jouer un rôle déterminant à Paris CDG.

 

Quel regard portez-vous sur le partenariat avec Paris CDG Alliance (la Cité des métiers, le Learning Lab, Hub Compétences) et qu’attendez-vous de lui ?

AKTO est partenaire de Paris CDG Alliance dans plusieurs domaines. Si historiquement nous travaillons main dans la main pour l’emploi en alternance, nous avons développé d’autres partenariats fructueux, dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir, avec le Hub Compétences ou encore dans le domaine de l’ingénierie innovante avec le Learning Lab. Il s’agit en effet d’un véritable lieu d’expérimentations pour la mise en œuvre de pédagogies actives au service de la découverte des métiers et des formations de l’activité aéroportuaire. Nous collaborons également au sein de la Cité des Métiers, lieu multi partenarial, au sein de laquelle nous présentons les branches et les métiers du secteur à un large public. La connaissance du territoire apportée par  Paris CDG Alliance nous y est très utile.

Aujourd’hui, nous souhaitons poursuivre les partenariats existants, notamment ceux qui permettent d’être associé aux évènements emploi, tout en développant de nouvelles pistes de coopérations. Nous sommes conscients que l’écosystème autour de Paris CDG Alliance doit évoluer suite à la crise traversée. Certaines actions devront sans doute être repensées, à l’instar du partenariat qui prévalait avec Opcalia et le FAFTT. Le partenariat dans le cadre du PIA, aura lui vocation à être renforcé, notamment le dispositif Erasmus Pro. Le succès du programme Envol Pro par exemple, qui a permis à 24 personnes de partir en Angleterre/Irlande où elles sont désormais en contrat de professionnalisation, nous conforte dans cette voie.

Globalement, nous souhaitons renforcer l’action d’AKTO sur le territoire, en ciblant les priorités du secteur. En premier lieu, il s’agit de faciliter l’accès aux dispositifs de formation en accompagnant les entreprises, en les informant sur les différents soutiens dont elles peuvent bénéficier et en clarifiant les démarches à effectuer. En second lieu, nous souhaitons encourager et développer la formation. Un panorama régional des besoins en emploi, des mobilités envisageables entre métiers et qualifications devrait voir le jour prochainement pour accompagner les salariés les plus touchés par la crise sanitaire sur le chemin de la formation, afin de sécuriser leur parcours professionnel.

 

Hélène Faure

actualités actualités actualités actualités

Les dernières actualités

Taille de la police