Catégorie : Actualités

Interview de Gerard Rodrigues, La Poste-Colissimo

En mai-juin 2021, les équipes de La Poste-Colissimo, implantée au Thillay, ont fait appel à Paris CDG Alliance et aux partenaires du territoire, suite à un besoin urgent et massif d’employés de proximité. A cette occasion, nous avons interviewé Gérard Rodrigues, Chef de Projet,sur la success story de cette campagne de recrutement et l’intérêt du partenariat avec Paris CDG Alliance.

 

Présentez-vous, le rôle de La Poste-Colissimo sur le territoire ?

Je suis Gérard Rodrigues, Chef de Projet au sein de L’EMRG (espace mobilité et recrutement Groupe) à Paris. Avant cela, j’occupais la fonction de conseiller en évolution professionnelle pour la direction Colis Île-de-France.

La direction Île-de-France de Colissimo est implantée sur l’ensemble du territoire francilien avec 26 Agences Colis Poste (ACP) spécialisées dans la livraison, ainsi que 3 plateformes de tri de la branche service courrier colis (BSCC) dont une au sein du territoire du grand Roissy-Le Bourget : Le Thillay (95). Le rôle de la BSCC implantée sur le territoire, est de livrer les colis et de satisfaire au maximum les clients du territoire. La politique étant « livrer le colis dans les temps, en main propre et en bon état ».

 

Dans quel objectif avez-vous fait appel à Paris CDG Alliance ? 

Le Thillay est une très grosse plateforme qui a connu, à la suite de la crise sanitaire et des confinements répétés, une augmentation importante du trafic de colis. Afin de venir en renfort des différentes équipes de la structure qui se relayaient matin, midi et nuit, nous avons procédé à la création d’une équipe intermédiaire de 30 personnes. Cette nouvelle équipe devant être issu d’un recrutement massif de proximité au vu des contraintes liées aux horaires décalés, nous avons fait appel à Paris CDG Alliance et ses partenaires du territoire.

Pour ce recrutement, nous avons utilisé une technique innovante conçue et menée par Pôle Emploi appelée MRS (méthode de recrutement par simulation). D’une durée de 3 heures, cette méthode – accessible sans préqualifications chez le candidat – consiste à une succession de tests psychotechniques et de mises en situations concrètes établies pour plusieurs postes recherchés au sein d’une entreprise. À l’issue de la validation de ces tests, nous procédons à un ou plusieurs entretiens individuels avec les candidats.

Cette méthode a déjà été utilisée par notre direction Colis, à l’occasion d’un recrutement d’opérateur de livraison et s’est révélée plus que concluante. Lorsque Paris CDG Alliance a procédé à notre mise en relation avec le Pôle emploi de Garges-lès-Gonesse et la Maison de l’emploi de Roissy Pays de France, j’ai découvert que la MRS existait également pour le poste d’équipier. Il nous a donc paru logique de réitérer cette méthode pour ce poste.

 

Qu’avez-vous pensé de la mise en synergie des partenaires et acteurs des structures locales d’emploi (Maison de l’Emploi de Roissy Pays de France, Agence Pôle Emploi Garges-lès-Gonesse MRS, Cap Emploi, Direction Régionale Pôle Emploi) dans l’organisation de ce projet de recrutement ? 

Le processus s’est heureusement mis en place très rapidement. Il s’agissait, en effet, d’un besoin urgent. Entre le groupe et les différents acteurs du territoire participant à ce recrutement, il n’a fallu que 2-3 réunions en visioconférence afin de mettre en place le processus et la durée de ce projet. S’en est suivi, avec le soutien de la direction régionale pôle emploi, plusieurs sessions en visioconférence de présentation du groupe auprès des candidats. Elles ont toutes été réussies, tant dans la forme – avec une très bonne gestion des outils digitaux et donc très peu de soucis techniques, ainsi qu’un encadrement des participants de qualité, via le prêt de salles dans les villes du territoire, afin de suivre au mieux la présentation – que dans le fond – avec un réel intérêt de la part des participants, avec des interactions très riches et de nombreuses questions sur chaque session.

Cette approche, établie conjointement avec les acteurs du territoire, a rencontré un réel succès. Très vite, nous avons pu procéder aux différents entretiens qui ont abouti à l’embauche de 30 CDD sur la plateforme. À la suite de la création de cette équipe intermédiaire, 15 CDD se sont transformés en CDI !

 

Pour finir, pensez-vous que cette collaboration avec les acteurs du territoire peut s’appliquer au sein de La Poste-Colissimo, sur d’autres recrutements à venir ?

Oui tout à fait ! Nous pensons à réitérer l’expérience sur le territoire, surtout pour la période de fin d’année. Entre le 15 novembre jusqu’à la fin des soldes d’hiver (fin janvier-début février), nous faisons face à un trafic de colis très dense. Le recrutement d’opérateurs de livraison en CDD semble donc nécessaire sur la plateforme Le Thillay pour la fin de l’année. Comme évoqué plus tôt, la MRS a auparavant déjà été utilisée pour ce poste. Étant une méthode plus rapide et la présélection plus efficace autant pour nous l’employeur, que pour les candidats, les prochains processus de recrutement sur le territoire seront sans hésiter, organisés de la même manière.

 

Gerard Rodrigues

HUB DES PARTENAIRES 2021

 

 

Le 28 septembre dernier, une centaine de participants étaient réunis à l’occasion du Hub des partenaires, évènement annuel de Paris CDG Alliance. Cette année, l’événement était placé sous le signe de l’innovation avec son format digital. Un format qui n’a pas empêché les échanges et les contributions. L’objectif étant de faire le point depuis 2020 et d’écrire ensemble l’avenir du territoire.

Par son format inédit, le Hub des partenaires a débuté par une conférence sur l’impact de la crise sanitaire sur le territoire en matière d’emploi, puis a suivi 3 tables rondes en simultanées aux thématiques suivantes (les participants devaient choisir la thématique de leur choix en amont) :

  1. Rebondir et anticiper l’avenir du territoire
  2. Une crise sanitaire qui a changé les pratiques des professionnels du territoire : quels enseignements retenir ?
  3. De nouveaux profils touchés par la précarité : l’offre de service actuelle répond-elle à leurs besoins ?

Ces tables rondes étaient animées par les partenaires impliqués dans ces actions, les membres et les salariés de Paris CDG Alliance.

Pour clôturer cet évènement, une conférence sur les actions à mener pour faire face aux enjeux qui nous attendent, a été animée par François Brezot, Directeur de Paris CDG Alliance, Hélène Faure, Direction de Région AKTO, Benjamin Leperchey, Directeur Régional adjoint et chef du pôle Économie, Emploi, Solidarités à la DRIEETS d’Île-de-France et Jean-Louis Durand Président de Paris CDG Alliance.

Lors de son intervention, M. Durand, Conseiller régional, Président de la Communauté d’agglomération Plaines et Mots de France et Président de Paris CDG Alliance, a rappelé que « Le Hub des partenaires c’est également chaque année, un formidable moyen de valoriser les réflexions et les actions ET SURTOUT les partenaires qui les portent, qui y participent activement. Sans vous l’Alliance ne serait pas à même de mener tous les projets qu’elles portent. Sans vous très clairement, rien de tout cela ne serait possible. »

Toute l’équipe de Paris CDG Alliance remercie chaleureusement l’ensemble des participants ainsi que ses membres et partenaires d’avoir participé. Et vous donne rendez-vous l’année prochaine !

 

Pour une demande d’accès au lien de rediffusion, merci de remplir le formulaire de contact.

 

Laury Charlot

Interview de Hélène Faure, AKTO

AKTO étant un partenaire de longue date de Paris CDG Alliance dans plusieurs domaines, nous avons interviewé Hélène Faure Directrice régionale, sur le rôle d’AKTO sur le territoire de Paris CDG et de ses environs et l’intérêt du partenariat avec Paris CDG Alliance.

 

Présentez-vous, l’OPCO AKTO et son rôle

Je suis Hélène Faure, Directrice régionale d’AKTO en Ile-de-France depuis janvier 2021. Auparavant, j’ai été directrice adjointe d’AKTO en région PACA, de 2000 à 2020, et responsable des Partenariats institutionnels.

AKTO est l’opérateur de compétences des entreprises de services à forte intensité de main-d’œuvre. Il accompagne 27 branches professionnelles, parmi lesquelles la branche Transport et travail aérien, qui réunit 535 entreprises adhérentes et 86 000 salariés. Notre mission est d’apporter un appui-conseil aux entreprises pour faciliter la mise en œuvre de tous les projets emploi-formation en faveur de l’emploi et du développement des compétences de leurs salariés : insertion par l’emploi, accompagnement vers l’emploi durable et soutien à la construction de parcours professionnels, aide à la montée en compétences et qualifications des salariés… Présent sur l’ensemble des territoires en métropole et dans les DROM, AKTO s’emploie également à renforcer l’attractivité des métiers de ces branches.

 

Quelles sont vos priorités pour les entreprises / salariés aujourd’hui sur un bassin d’emploi comme le Grand Roissy – Le Bourget ?

Avant la crise, notre plan d’action était principalement axé sur le développement de l’apprentissage, notamment via des parcours modulaires de formation conçus pour répondre aux besoins spécifiques de la zone aéroportuaire. Nous sommes mobilisés et agissons pour concourir au développement des compétences. Pour ce faire, nous avons su mobiliser les différents leviers dont nous disposons, à savoir les Préparations opérationnelles à l’emploi collectif (POEC) mais aussi plus largement, le réseau des acteurs de l’emploi (Pôle Emploi, Cap Emploi…). Nous avons ainsi proposé de nouvelles solutions de formation en apprentissage, avec une attention particulière portée aux métiers de la relation clients.

Un autre chantier important nous mobilise en ce moment : l’urgence de favoriser les mobilités professionnelles rendues nécessaires par la crise sanitaire. À ce titre, le réseau de conseillers d’AKTO encourage depuis le début de la crise les entreprises du secteur à recourir au FNE-Formation. Ce dispositif permet de favoriser la formation des salariés placés en activité partielle. En 2020, plus de 12 millions d’euros ont été engagés pour la région Île-de-France, permettant à plus de 10 000 salariés de la branche du Transport aérien de bénéficier d’une formation qualifiante.

Ces actions sont nécessaires pour accompagner les salariés des entreprises dont la reprise s’annonce lente et progressive. Des signaux positifs sont toutefois d’ores et déjà visibles : si l’épidémie a fortement impacté le secteur – avec un recul du nombre de passagers de 66% au niveau mondial – et mis un coup d’arrêt à l’activité de l’aéroport de Paris CDG pendant un an, on constate aujourd’hui l’amorce d’une reprise d’activité. A noter que la situation diffère selon les compagnies : Air France et British Airways connaissent aujourd’hui des difficultés considérables, alors que d’autres compagnies recrutent, en particulier à Orly. En ce qui concerne l’aéronautique et en particulier la maintenance, la reprise est en marche.

Nous préparons également une enquête qui sera réalisée auprès des entreprises, afin d’avoir une idée précise des conditions entourant la reprise d’activité et pour mieux cerner les retombées possibles en termes d’emploi. Cette consultation sera utile pour mesurer les besoins en formation des entreprises du secteur (formations réglementaires…). Certes, la priorité demeure la préservation de l’emploi et des compétences, mais il est essentiel d’engager une réflexion prospective sur les métiers et compétences attendus demain. Si on encourage la mobilité et la formation des salariés, il est capital de savoir quels seront les métiers et les qualifications les plus porteurs d’opportunités à l’avenir.

Enfin, AKTO est engagé dans plusieurs démarches axées sur l’inclusion et l’insertion dans l’emploi. Notre volonté est d’accompagner les entreprises sur le plan de l’insertion, avec un focus sur l’apprentissage des langues étrangères. A ce titre, nous participons au déploiement du dispositif de mobilité européenne. Celui-ci s’inscrit dans le cadre d’Erasmus et offre l’opportunité aux demandeurs d’emplois des départements riverains de l’aéroport Paris-CDG de bénéficier d’une expérience professionnelle à l’étranger. Mêlant apprentissage de l’anglais et stage en entreprise, Envol Pro et CCAéro se sont révélés particulièrement efficaces pour développer les compétences nécessaires dans un environnement international.

Dans le secteur aéronautique comme dans les autres secteurs durement touchés par la pandémie, les compétences seront essentielles pour permettre à la filière de rebondir. C’est pourquoi nous comptons poursuivre notre mobilisation pour les années à venir, et favoriser la synergie des acteurs de l’emploi et de la formation présents dans le bassin d’emploi sur le sujet des compétences. Avec plus de 80% d’entreprises adhérentes sur le territoire, AKTO est amené à jouer un rôle déterminant à Paris CDG.

 

Quel regard portez-vous sur le partenariat avec Paris CDG Alliance (la Cité des métiers, le Learning Lab, Hub Compétences) et qu’attendez-vous de lui ?

AKTO est partenaire de Paris CDG Alliance dans plusieurs domaines. Si historiquement nous travaillons main dans la main pour l’emploi en alternance, nous avons développé d’autres partenariats fructueux, dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir, avec le Hub Compétences ou encore dans le domaine de l’ingénierie innovante avec le Learning Lab. Il s’agit en effet d’un véritable lieu d’expérimentations pour la mise en œuvre de pédagogies actives au service de la découverte des métiers et des formations de l’activité aéroportuaire. Nous collaborons également au sein de la Cité des Métiers, lieu multi partenarial, au sein de laquelle nous présentons les branches et les métiers du secteur à un large public. La connaissance du territoire apportée par  Paris CDG Alliance nous y est très utile.

Aujourd’hui, nous souhaitons poursuivre les partenariats existants, notamment ceux qui permettent d’être associé aux évènements emploi, tout en développant de nouvelles pistes de coopérations. Nous sommes conscients que l’écosystème autour de Paris CDG Alliance doit évoluer suite à la crise traversée. Certaines actions devront sans doute être repensées, à l’instar du partenariat qui prévalait avec Opcalia et le FAFTT. Le partenariat dans le cadre du PIA, aura lui vocation à être renforcé, notamment le dispositif Erasmus Pro. Le succès du programme Envol Pro par exemple, qui a permis à 24 personnes de partir en Angleterre/Irlande où elles sont désormais en contrat de professionnalisation, nous conforte dans cette voie.

Globalement, nous souhaitons renforcer l’action d’AKTO sur le territoire, en ciblant les priorités du secteur. En premier lieu, il s’agit de faciliter l’accès aux dispositifs de formation en accompagnant les entreprises, en les informant sur les différents soutiens dont elles peuvent bénéficier et en clarifiant les démarches à effectuer. En second lieu, nous souhaitons encourager et développer la formation. Un panorama régional des besoins en emploi, des mobilités envisageables entre métiers et qualifications devrait voir le jour prochainement pour accompagner les salariés les plus touchés par la crise sanitaire sur le chemin de la formation, afin de sécuriser leur parcours professionnel.

 

Hélène Faure

Comité de Pilotage du Service Public Régional de l’Orientation

Après plusieurs mois de confinement, les publics de notre territoire ont plus que jamais besoin de se sentir accompagnés et soutenus dans leur orientation. Il était donc nécessaire de réunir à nouveau les acteurs du Service Public Régional de l’Orientation (SPRO) du Grand Roissy – le Bourget afin de définir collectivement des actions concrètes à mettre en œuvre localement.

COPIL SPRO

Ainsi, un Copil SPRO s’est tenu à distance le vendredi 11 juin. Les participants ont listé des actions concrètes à mettre en place rapidement en vue de diffuser une offre de service efficace. Différents axes, en lien avec ce qui avait été révélé lors du Lab Emploi de septembre 2020, seront approfondis cet été lors de différents groupes de travail :

Axe « professionnalisation » des professionnels de l’orientation

1/ Développement des connaissances sur les métiers porteurs et les passerelles inter- banches possibles. Actions rapides possibles :

  • Echanges avec le GIM (Groupement des Industries Métallurgiques) pour recueillir le besoin des conseillers afin que la branche construise ou développe des outils dont les conseillers auraient besoin pour mieux connaitre (et faire connaitre) les métiers de l’industrie
  • Organisation d’ateliers « situation de l’emploi sur le territoire »
  • Organisation d’ateliers découvertes métiers porteurs ou émergents
  • Organisation d’Eductours dans les entreprises.

 2/ Développement de la prise en main d’outils numériques

  • Organisation de sessions de présentation et prise en main de divers outils numériques

3/ Création d’une cartographie de l’offre de service territoriale

  • Création d’un « qui fait quoi » sur le territoire

4/ Besoin d’un espace d’échanges de pratique entre professionnels

  • Mise en place de Café « bonnes pratiques » entre partenaires

 

Axe outils partagés

Constatation d’un véritable besoin de partager des outils, notamment sur les agendas d’événements.

1/ Constitution d’un GT pour définir le besoin et le périmètre :

  • Recensement des agendas locaux existants
  • Trouver une solution technique pour que les agendas puissent être coordonnés

 

2/ Actions rapides possibles :

  • Créer une page « Hub des sites », avec des liens renvoyant vers les sites et agendas existants
  • Définir quel outil pour communiquer entre professionnels du territoire : mails, plateforme, messagerie rapide, etc…

 

Axe actions vers le Public

  • Beaucoup d’actions coordonnées doivent être réalisées ensemble pour le public.
  • Un besoin urgent se fait notamment ressentir sur des actions autour de l’alternance et de la recherche de stages.

 

La volonté de travailler ensemble et de coordonner nos actions sur le territoire est prégnante. Le SPRO local est actif et de beaux évènements sont à venir.

 

Sandra Le Gascogne

La presse parle de nous

Octobre 2021

Juillet 2021

Juin 2021

Avril 2021

Mars 2021

Décembre 2020

Janvier 2020

Septembre 2019

Août 2019

Mai 2019

Avril 2019

Janvier 2019

Un mois de décembre placé sous le signe du lancement !

C’est avec un immense plaisir que nous vous annonçons la mise en ligne du nouveau site internet www.pariscdgalliance.fr et de l’Observatoire dynamique module professionnel www.observatoiredynamique.fr !

Un site internet informatif, évolutif, professionnel et qui valorise ce territoire unique !

Ce nouveau site a vocation à être la vitrine de Paris-CDG et ses environs et de l’offre de service territoriale (emploi, formation, orientation et accompagnement des entreprises=). Il s’adresse à tous les acteurs du territoire : entreprises, entrepreneurs, salariés, particuliers… Vous y trouverez des informations concernant les :

  • projets et dispositifs existants sur le territoire ;
  • actions menées par l’Alliance ;
  • évènements emploi – formation – entreprise du territoire.

Conçu comme les locaux et les projets de l’Alliance il est contributif ! Nous comptons sur vous pour faire vivre ensemble ce nouvel outil au service des habitants, entreprises et professionnels du territoire !

Un grand merci aux membres du comité de pilotage et à Better Stronger Studio pour ce site, à l’image de ce territoire et de tous les acteurs qui le composent. 👏

 

L’Observatoire dynamique : un outil simple, pratique et personnalisable qui centralise les dernières données disponibles.

A ce stade, seule l’entrée pour les professionnels est accessible. Elle comporte des données sur l’emploi, la formation, les demandeurs d’emploi, les entreprises et la socio-démographie.  Des filtres ont été mis en place afin d’individualiser sa navigation à l’échelle régionale, départementale ou intercommunale.

De nouvelles évolutions, comprenant de nouvelles données et de nouvelles fonctionnalités, seront mises en ligne mi-décembre. Cet outil continuera à évoluer tout au long de l’année 2021. L’entrée Grand public sera accessible au cours du premier trimestre 2021. Un travail important en termes de contenu reste encore à produire, même si le maquettage de cet espace est très avancé.

Nous remercions une nouvelle fois tous les membres du GT Observatoire mais également l’équipe projet dédiée au suivi du développement de l’outil : Groupe ADP, Pôle Emploi, DIRECCTE, AKTO, Institut Paris Région, Département du Val-d’Oise, MDE’RPF et ATOL CD.

 

Les interlocuteurs de l’Alliance restent à votre disposition pour toute question concernant ces deux outils.

 

Julie Pican – Maximilien Dubois

Dispositif CCAéro

Les membres du dispositif de mobilité européenne CCAéro (Consortium de Compétences de l’Aérien) se sont réunis vendredi 16 octobre lors d’un comité de pilotage. L’occasion de faire un état des lieux du dispositif, notamment sur le nombre de bourses restantes.

Depuis septembre 2019, 25 bourses ont été utilisées, sur un total de 50. Ce sont donc 25 candidats qui devront partir avant le 31 mai 2021. Pour atteindre cet objectif, les membres du consortium ont d’ores et déjà planifié un départ en janvier 2021. Cependant, si CCAéro rencontre des difficultés à honorer les 25 bourses restantes, au vu du contexte sanitaire, l’Agence Erasmus+ offre la possibilité de réduire le nombre de bourses. Le consortium devra définir, avant mars 2021, si une telle réduction peut être bénéfique.

Pour maximiser les chances de répondre à l’objectif initial, un second groupe de travail va être constitué en vue de définir une nouvelle stratégie de communication. Cette réflexion aura pour objectif de mettre en place les outils nécessaires à la valorisation et à la promotion du dispositif auprès de candidats potentiels.

Pour finir, le consortium a eu la joie d’accueillir un nouveau partenaire : Clara Martin, coordinatrice sourcing à l’AFMAé. Nous lui souhaitons la bienvenue, et sommes ravis de pouvoir collaborer avec elle.

Adesola Sekumade

Paris CDG Alliance rencontre ses homologues d'Atlanta (USA) et Vantaa (Finlande)

Deux réunions bilatérales ont été organisées entre Paris CDG Alliance et ses homologues Aerotropolis Atlanta Alliance et la Mairie de Vantaa.

Ces échanges ont permis à chaque partie de faire un état des lieux de la situation économique constatée au sein de leur places aéroportuaires respectives en lien avec la Covid-19 mais aussi de partager les bonnes pratiques appliquées en matière d’emploi et de formation.

Dans un premier temps, l’Alliance a échangé avec les équipes d’Aerotropolis Atlanta Alliance. Notre homologue américain a présenté l’impact de la crise sanitaire sur la place aéroportuaire d’Atlanta et les actions menées pour y faire face. Par exemple, afin de répondre au besoin de maintenir les emplois, un évènement de recrutement en ligne a été organisé. Plus de 1000 participants étaient réunis.
Dans un second temps, l’Alliance a rencontré les équipes de la ville de Vantaa qui animent la zone aéroportuaire d’Helsinki. Cette visioconférence a permis à chacun de partager ses constats suite à la crise et de présenter ses projets respectifs afin de maintenir les emplois. L’idée de mutualiser les programmes de sécurisation des emplois a été évoquée.

Fort de cet état des lieux, de prochaines réunions sont planifiées d’ici la fin de l’année afin de permettre d’aller plus loin dans les réflexions et d’étudier de nouveaux axes de coopération entre ces structures.  

Mélissa Chollet – Makouche

Paris CDG Alliance organise son premier GT Cargo !

Dans le cadre du Groupe de travail (GT) Attractivité dédié à la filière Transport – Logistique, un sous-groupe dédié à l’activité cargo a été lancé le 12 octobre 2020. L’Alliance a co-animé cette réunion avec Damien VINET, délégué aux affaires aériennes de TLF Overseas et secrétaire de l’ACFA – Air Cargo France Association.

Des grandes entreprises du secteur (Groupe ADP, FedEx, Air France Cargo, Bolloré Logistics, DHL Aviation…) étaient présentes pour aborder les enjeux actuels de la filière et définir collectivement des solutions opérationnelles pour y répondre.

Pendant la crise de la Covid-19, l’activité cargo* a su illustrer sa résilience et son importance stratégique. Le transport aérien de marchandises a joué un rôle clé, notamment lors du confinement, et continuera à démontrer son importance lors de l’acheminement des futurs vaccins. Il y aura définitivement un avant et un après Covid-19 avec une mise en valeur de cette activité mais aussi de sa communauté.

Le GT a permis aux participants de partager les besoins à prendre en considération pour la filière Transport & Logistique, d’identifier les enjeux prioritaires et d’envisager des solutions innovantes pour y répondre. Il a également permis de questionner notre argumentaire territorial pour la filière, validé par les participants. A titre d’exemple, l’accent a été mis sur la nécessité de :

  • communiquer collectivement sur le rôle socio-économique de la filière ;
  • mesurer l’impact écologique du cargo au regard des enjeux actuels ;
  • identifier l’offre et les infrastructures cargo disponibles sur  Paris-CDG et les comparer à l’offre d’autres territoires tout en ayant une vision prospective sur les besoins de demain.

Ce premier sous-groupe dédié à l’activité cargo laisse présager de belles perspectives. En effet, les grands acteurs présents ont fait la demande de lancer un sous-groupe dédié à l’Emploi pour la filière Transport & Logistique (recherche de nouvelles compétences sur le territoire, notamment pour DHL en lien avec les conséquences du BREXIT). De plus, ils ont affirmé leur volonté de maintenir le lien avec tous les acteurs de la filière en participant à d’autres GT Attractivité, notamment pour réfléchir à la mise en place d’une offre combinée Cargo-Fret ferroviaire.

L’Alliance de son côté poursuivra également les travaux sur les axes opérationnels exprimés lors de ce GT.

* Activité globale correspondant à l’écosystème du transport aérien de marchandises 

Mélissa Chollet – Makouche

Présentation du module "professionnels" 

Les membres du Groupe de Travail Observatoire se sont réunis le mardi 29 septembre. L’occasion de dévoiler davantage l’Observatoire Dynamique développé par ATOL CD, le prestataire qui a été sélectionné en mai dernier. Le travail effectué par le prestataire et par l’équipe ayant participé au pilotage du projet (Groupe ADP, Département du Val-d’Oise, Pôle Emploi, Maison de l’Emploi Roissy Pays de France, AKTO, Institut Paris Région, Paris CDG Alliance) a été mis en avant et lors de la démonstration du module dédié aux professionnels.

Le lien renvoyant vers la plateforme de développement va être transmis aux membres du GT Observatoire afin qu’ils puissent faire part de leur avis et des éventuelles anomalies constatées. Ce travail de fiabilisation est précieux en vue de la mise à disposition du module « Professionnels » de l’Observatoire Dynamique prévue fin octobre.

Par ailleurs, d’autre sujets ont été abordés au cours du GT Observatoire :

–       Il a été rappelé l’actualisation des Chiffres Clés en vue d’une nouvelle publication d’ici janvier 2021. Une réunion complémentaire spécifique à ce sujet sera organisée mi-octobre.

–       Un état des lieux des études menées actuellement a été fait. Parmi celles évoquées, l’analyse relative à l’impact de la crise sanitaire sur l’emploi est particulièrement attendue par les membres du Groupe de Travail. Pour ce faire, Paris CDG Alliance collecte actuellement des données de manière à diffuser des premiers éléments d’analyse au cours du mois de novembre. »

Maximilien Dubois

Taille de la police