Catégorie : Cité des métiers

Deux évènements de recrutements expérimentaux avec AEROWORK

Avec la reprise intense du trafic aérien, les aéroports parisiens recrutent massivement ces derniers mois. Pour répondre à ces forts besoins l’Alliance et la Cité des métiers s’associent aux entreprises de la plateforme et mobilise ses partenaires du monde de l’orientation et de la formation, notamment à travers des évènements de recrutement innovant. Ainsi, les 2 et 23 septembre derniers, 2 évènements de recrutement expérimentaux ont été organisés en partenariat avec AEROWORK.

La plateforme AEROWORK est une application de job matching créée par un collectif d’entreprises de l’aéroport* qui rassemble les offres d’emploi des métiers de l’aéroport. Avec AEROWORK, les candidats n’ont besoin ni de CV, ni d’expérience significative. Il leur suffit de répondre à un test de personnalité qui les oriente vers les offres sur lesquelles ils peuvent postuler en direct. En un clic, leur candidature est envoyée à toutes les entreprises qui peuvent les recevoir instantanément. Cette application est accessible à tous, tout le temps, pour postuler en direct sur les offres d’emploi de l’aéroport. La Cité des métiers réoriente les personnes non retenues par les entreprises vers une offre de conseil et de réorientation avec les acteurs du territoire adéquat.

Ces deux événements recrutement ont permis de tester la plateforme et son concept en grandeur nature. Au total, 517 personnes ont participé à ces évènements. Parmi eux, 434 ont pu rencontrer une ou plusieurs entreprises lors d’un entretien. 83 candidats ont dû être réorientés vers une solution leur permettant de rebondir. En cause soit un niveau insuffisant en anglais, des difficultés en termes de mobilité géographique ou encore un manque de formation technique. Plus de 10 structures partenaire étaient mobilisées pour accueillir et accompagner les candidats lors de ces 2 évènements.

Grâce à la présence et l’implication de tous ces acteurs, l’ensemble des participants a pu repartir avec un emploi, des opportunités de formation ou des conseils pratiques.

Prenons l’exemple de Maryline qui a participé à la seconde édition d’AEROWORK. Elle a apprécié cette nouvelle approche et l’expérience proposée « avec cette organisation, au moins il y a des rencontres, des échanges constructifs, de la bienveillance tant en amont qu’en aval et cela permet d’avancer. » Aujourd’hui, Maryline souhaite devenir Agent d’Escale Commercial et recherche une formation pour concrétiser son projet.

* Groupe ADP, Samsic, Securitas, Aviation France, ICTS, CESG, AERIA, CITY ONE, Avia Partner, Groupe Europe Handling, GSF, Atalian propreté, et APFS

Julie Pican

Interview de Orée Le Coz

Le partenariat de l’Alliance et la Cité des métiers avec Pôle emploi s’est intensifié ces derniers temps en lien, notamment, avec les forts besoins en recrutement. C’est dans ce cadre que nous avons interviewé Orée Le Coz, directrice adjointe du Pôle emploi de Roissy-CDG sur les enjeux pour le territoire.

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ? Quelle est votre mission ?

Arrivée en qualité de directrice adjointe au 1er janvier 2022 au sein de Pôle Emploi de Roissy-CDG, mon rôle est de contribuer par délégation du Directeur de l’agence à la mise en cohérence des activités des équipes et la délivrance d’une offre de services de qualité adaptée aux Demandeurs d’emploi et aux Entreprises. Au-delà de mon rôle d’appui opérationnel auprès de l’équipe et du réseau d’agences PE, j’ai la mission de développer le partenariat en interne et en externe. En instaurant la confiance et l’alliance de travail, nous avons déjà pu réaliser une dizaine d’évènements en étroite collaboration avec les acteurs du territoire afin de promouvoir des recrutements très divers. La coopération est au cœur de la performance au service de nos publics.

Mon rôle est donc également de favoriser l’articulation de nos actions avec l’ensemble du réseau des agences Pôle Emploi implanté sur le territoire du Grand Roissy le Bourget. Ainsi, l’objectif est de pourvoir les offres des entreprises clientes qui nous sont confiés au profit des demandeurs d’emploi.

L’agence de Roissy-CDG, composée d’une équipe de 21 personnes, a la particularité d’être dédiée à l’accompagnement et la satisfaction des entreprises de la plateforme aéroportuaire. Les conseillers de Roissy-CDG réalisent plus de 100 contacts « entreprise » par mois.

Face à la reprise économique et aux forts besoins en recrutement à venir, quels sont les enjeux en matière d’emploi et de formation sur ce territoire ?

Avec la forte reprise d’activité que connait actuellement la zone depuis janvier 2022, le Pôle Emploi de Roissy-CDG a réalisé une centaine d’actions de recrutement au sein de notre agence ou hors les murs chez des partenaires. Grâce à ces actions plus de 1600 personnes ont retrouvé un emploi sur la plateforme entre janvier et avril 2022.

Malgré l’implication et l’engagement de tous, la plateforme connait des difficultés de recrutement. En effet, pour des raisons multifactorielles, l’offre est aujourd’hui moins attractive et nous devons agir sur plusieurs axes :

Les aides et mesures : le levier de la formation. Ainsi,  les conseillers de Roissy-CDG proposent des solutions permettant d’adapter les candidats aux besoins de recrutement. Plus de 500 personnes ont ainsi pu bénéficier d’actions de formation avant embauche.

La découverte des métiers : communiquer sur l’ensemble du bassin les opportunités de recrutement, animer des sessions de découverte de métier aux Demandeurs d’emploi avec l’intervention/ témoignages des entreprises lorsque c’est possible. Sur les agences du territoire du Grand Roissy Le Bourget, les conseillers référents aéroportuaires animent des ateliers dont l’objet et de présenter les métiers et les recrutements de plateforme aéroportuaire.

L’innovation dans le recrutement : accompagner les entreprises à recruter autrement (Méthode de Recrutement par Simulation, job dating inversé). Être force de proposition et en appui pour mettre en œuvre des solutions innovantes.

Enfin nous avons aussi un rôle de conseil et d’alerte afin d’agir sur l’offre et son attractivité et influencer le marché du travail. Accompagner les recruteurs à réinterroger leurs pratiques, leur image et valoriser leur offre sur un marché du travail concurrentiel et en tension sur le secteur (contrat de travail, condition et cadre de travail, salaire, avantages…).

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre partenariat avec la Cité des métiers et l’Alliance ?

Notre partenariat avec Paris CDG Alliance est un partenariat de la première heure.

L’Alliance a une excellente connaissance du territoire et bénéficie d’une forte implantation auprès des acteurs territoriaux. Pôle Emploi dispose de leviers fort en termes d’aide au recrutement et notre réseau d’agences couplé à l’expertise de nos conseillers aéroportuaires nous permet une mobilisation forte, efficace et agile sur l’ensemble du territoire.
Grace à ce partenariat, les opportunités de la plateforme sont également portées auprès de personnes non inscrites à Pôle Emploi et suivies par d’autres acteurs de l’emploi. Cela nous permet de toucher plus de candidats potentiels pour les entreprises de la plateforme et également de communiquer plus largement et plus efficacement sur des évènements bénéficiant d’une dynamique décuplée par la synergie de nos équipes.

Ainsi, depuis janvier 2022, avec La Cité des métiers, nous avons déjà organisé plusieurs sessions de recrutement au service de nombreuses entreprises sur des postes d’agents de piste et de tri pour la société FeDex, de bagagistes pour différentes entreprises de travail temporaire et d’agents de laverie/ économat pour le groupe SERVAIR, etc.

Des perspectives d’actions communes à court et moyen terme pour accompagner cette reprise économique ?

Nous avons, évidemment, d’autres projets en cours.

Une belle dynamique s’installe mais, face à un contexte exceptionnel de reprise très rapide et très forte du trafic aérien, nous devons sans cesse nous réinventer et encore renforcer ce partenariat pour rendre nos actions plus lisibles et plus efficaces toujours au service de nos publics.

A court terme, nous organisons conjointement une opération de recrutement dans le secteur du transport et de la logistique qui se tiendra le 15 juin prochain.

Un premier semestre riche en évènements de recrutement

A l’approche de la saison estivale, près de 3000 recrutements sont attendus sur la plateforme aéroportuaire Paris-CDG. Ces forts besoins sont liés à plusieurs paramètres. D’un côté l’arrivée de l’été associée à la reprise du trafic aérien fait évoluer de façon importante les besoins en recrutements. En parallèle, lors de la crise sanitaire une partie des salariés se sont tournés vers d’autres secteurs, certains sont partis en retraites et l’attractivité des métiers de ce secteur est remise en question. L’ensemble de ces facteurs amène les entreprises à se renouveler en matière de recrutement, à multiplier les occasions de rencontrer le public et à élargir leurs métiers à des candidats parfois moins formés mais plus motivés.

Pour répondre à cette demande, Paris CDG Alliance et la Cité des métiers ont organisé, avec les entreprises et les acteurs emploi – formation du territoire de multiples évènements de recrutements. Au regard des besoins exprimés, différents formats ont été proposés :

  • des sessions de recrutements ciblées (Une entreprises représentée pour un ou plusieurs métiers),
  • des forums emploi filières réunissant différents corps de métiers et entreprises

Au total depuis janvier 2022 Paris CDG Alliance et la Cité des métiers ont participé à un grand nombre d’évènements de recrutements. Ces évènements ont réuni plus d’une cinquantaine d’entreprises et près de 1000 candidats.

Le partenariat noué entre l’Alliance, les entreprises et les acteurs du territoire s’intensifie et permet ainsi une meilleure proximité et une meilleure connaissance des besoins au service du territoire. La Cité des métiers peut ainsi adapter son offre de service aux besoins actuels et réels. Par exemple, l’évènement de recrutement dédié au métier d’Agent de laverie – economat a permis d’identifier un métier méconnu du grand public. Pour pallier cette problématique, la Cité des métiers envisage des actions de découverte métiers dédiés. Soulignons également l’importance du partenariat avec Pôle emploi qui, à chaque évènement, positionne des candidats correspondant aux pré-requis des entreprises afin de favoriser un meilleur matching lors des entretiens de recrutement.

Pour le second semestre 2022 de nouveaux évènements de recrutements sont attendus. Différentes hypothèses ont été évoquées afin d’améliorer la qualité de ces évènements. Comme la possibilité de dédier une semaine par mois aux évènements de recrutement, ou encore la mise en place d’un parcours visant à mieux préparer les candidats (ateliers de découverte métier, coaching entretien de motivation, atelier image de soi…).

Pour conclure, cette année 2022 s’annonce riche en évènements de recrutement et Paris CDG Alliance et la Cité des métiers font tout leur possible pour faire connaître les métiers auprès du public et accompagner au mieux les entreprises, les acteurs de l’emploi – formation dans leurs besoins.

Julie Pican

RECO’RE : dispositif interdépartemental exceptionnel et expérimental

Afin de faire face à l’urgence et à la crise qui touchent les filières Aéronautique, Aéroportuaire et Aérienne (AAA) du territoire du Grand Roissy le Bourget, les 3 départements (77, 93 et 95) ainsi que Paris CDG Alliance avec le soutien du Fonds de dotation de la Communauté aéroportuaire de Paris cofinancent ce dispositif. 

RECO’RE c’est une « RECOnversion pour Rebondir vers l’Emploi. » 

Ce dispositif offre un accompagnement intense et de courte durée à des personnes particulièrement fragilisées par la crise et/ou par la perte d’un emploi (suivies dans des structures d’insertion du territoire), vers des métiers porteurs. Pour se faire, Paris CDG Alliance mettra à disposition du prestataire choisi son offre de services et notamment un accès aux données de l’Observatoire dynamique présentant les métiers porteurs. Une passerelle sera faite avec le dispositif Transco afin de connaitre les entreprises en recherche de candidats. 

Les futurs bénéficiaires (bénéficiaires du RSA, demandeur d’emploi de la filière AAA, alternants sans solution) ayant notamment travaillé ou s’étant formés dans la filière AAA seront identifiés par les structures d’accompagnement partenaires et seront amené à travailler leur projet / parcours professionnel. Pour ceux qui souhaitent une réorientation (temporaire ou durable), plusieurs étapes d’accompagnement leur seront proposés. En effet, ce public possède diverses expériences liées à la filière AAA, avec des compétences transférables. L’identification de ces compétences et la valorisation de celles-ci seront incontournables pour construire un nouveau projet professionnel. L’idée est d’identifier le public pouvant être sur un accompagnement immédiat, ciblé. Il entrera en complémentarité avec l’accompagnement existant proposé par les structures en charge de l’insertion et en aucun cas ne se substituera à lui. 

La volonté est de travailler sur la diminution du flux de demandes urgentes au sein des services d’insertion, pouvoir soulager au mieux les conseillers et ainsi limiter autant que possible la précarité constituée par la crise. 

Ce dispositif sera mis en œuvre par un prestataire qui aura la charge d’accompagner le public (200 bénéficiaires minimum) et de construire à partir de ses propres outils, expériences et savoirfaire l’accompagnement adéquat pour un retour rapide sur le marché de l’emploi. 

Le choix du prestataire est en cours. Un appel d’offre a été déposé sur la plateforme Maximilien afin de le sélectionner. La sélection sera terminée début mars 2022. 

Adrien Gencourt

Sensibiliser les collégiens aux emplois du territoire avec la Cité des métiers

Cité des métiers jeunes collégiensDécouvrir l’environnement professionnel aéroportuaire, mieux appréhender le territoire du Grand Roissy – Le Bourget et ses environs, promouvoir les métiers d’aujourd’hui et de demain… Tels sont les objectifs des ateliers mis en place par la Cité des métiers auprès des collégiens du territoire. Ces ateliers, animés tout au long de l’année en partenariat avec la Maison de l’environnement et le Learning lab, s’adressent aux classes de troisième des départements du 77, 93 et 95.

Ils permettent de sensibiliser les jeunes aux enjeux économiques du territoire mais aussi de promouvoir les filières aéronautiques, aériennes et aéroportuaires. Grâce à un quizz interactif, les collégiens apprennent tout en jouant et testent leurs connaissances pendant cette demi-journée. A ce jour, une trentaine d’élèves ont déjà participé à ces ateliers. Le partenariat avec la Maison de l’environnement a permis de créer une offre de service innovante et complémentaire entre les 2 structures.

Témoignage d’Elisabeth Augrain, de la Maison de l’Environnement :

Lors de ces journées, les collégiens découvrent l’aéroport sous l’angle des métiers à travers les visites en aérogare et des ateliers. Pour la partie atelier, selon la date de l’accueil, nous collaborons, d’une part, avec l’association DécouvAIRte pour les séances de simulateur de vol, simulateur Tour de contrôle et un quizz numérique sur la thématique développement durable. D’autre part, en partenariat avec la Cité des métiers, nous proposons un quizz interactif autour des métiers de l’aérien, du développement durable entre autres et une séance de réalité virtuelle, très prisée des jeunes, sur le « circuit passager » animée par le Learning lab. Les 40 jeunes que nous avons reçu en collaboration avec la Cité des métiers s’accordent à dire qu’ils ont beaucoup apprécié ces ateliers qui leur ont permis d’apprendre de façon ludique !

 

Isabelle Méchambre

Interview de Christel Barel, CAMAS FORMATION

Christel Barel, CAMAS FORMATION

Le 22 juillet 2021, les équipes du CAMAS FORMATION ont organisé avec la Cité des métiers de Paris-CDG et ses environs  une journée de recrutement sur les métiers de l’aéroportuaire ! À cette occasion, nous avons interviewé Christel Barel, cofondatrice, sur le rôle de CAMAS et l’intérêt du partenariat avec Paris CDG Alliance et la Cité des Métiers. Ainsi que son point de vue sur l’alternance dans le milieu aéroportuaire.

 

Présentez-vous ? Qu’est-ce que le CAMAS et quel est votre rôle au sein de cet organisme ?

Je suis Christel Barel, cofondatrice du Camas Formation créé en 2001. Nous avons commencé avec une offre de formation dédiée aux salariés des plateformes aéroportuaires pour leur permettre de monter en compétences. Très rapidement, les DRH nous ont demandé de former les futurs salariés. Nous avons donc élargi notre offre avec la création du CFA Camas pour pouvoir former les jeunes aux métiers de l’aéroportuaire. Cela nous a permis de nous tourner vers le marché « B2C » en nous adressant aux jeunes mais également aux demandeurs d’emploi.

Aujourd’hui CAMAS FORMATION possède 18 centres de formation en France et 10 à l’international (Asie, Afrique, Amérique et Europe). Il est considéré comme l’un des leaders en matière de formations aux métiers de l’aéroportuaire dans le monde et possède les accréditations IATA et OACI. Cela permet à nos apprenants de travailler sur n’importe quel aéroport dans le monde.

Le Camas c’est 5 grands domaines de compétences :

  • Les métiers de l’aéroportuaire (métiers de la piste) ;
  • Les métiers de l’accueil (AEC, PNC, accueil en entreprise…) ;
  • Les métiers de la logistique (magasinier-cariste, CACES, chauffeurs – livreurs…) ;
  • Les métiers de la sûreté – sécurité ;
  • Les métiers du nettoyage (cabine avion, locaux…).

Et 3 grands pôles d’activité :

  • B2B pour les salariés d’entreprises
  • B2C pour les particuliers
  • Et un pôle académique avec toute l’offre diplômante (BAC – Licence) et certifiante (titres professionnels, sur mesure à partir des besoins en compétences des entreprises).

 

Pouvez-vous nous parler de votre partenariat avec PCA ? Quelles sont vos actions et projets communs ? Intérêt de ce partenariat ?

Notre partenariat avec Paris CDG Alliance a débuté début 2020. L’Alliance bénéficie d’une forte connaissance du territoire et d’une forte implantation auprès des acteurs de l’emploi que nous n’avons pas. Ce partenariat nous permet d’être en relation avec les structures emploi et ainsi toucher le grand public. Grâce à ce partenariat nous espérons mobiliser plus efficacement les candidats et améliorer le sourcing.

Deux outils de l’Alliance sont particulièrement importants pour nous :

Pour nous les outils de l’Alliance sont une véritable richesse. Nous n’en sommes qu’au début de ce partenariat, et je suis persuadée que l’avenir nous réserve de très beaux projets communs.

 

Quelles perspectives concernant le partenariat de La Cité des Métiers ?

Réussir à informer et à mobiliser cette population sera un élément essentiel pour nos actions futures. Comme énoncé plus tôt, la Cité des métiers de Paris-CDG et ses environs a cette force de pouvoir toucher le public du territoire. Une population qui ne se rend pas compte de la richesse d’offres d’emploi sur le bassin. La période de crise sanitaire a de plus été frustrante en matière de dynamique et création de projet. Beaucoup d’actions de CAMAS FORMATION afin de mobiliser les jeunes, n’ont malheureusement pas pu voir le jour.

Néanmoins, la création de ce partenariat entre CAMAS FORMATION  et la Cité des métiers de Paris-CDG et ses environs, qui débute officiellement le 22 juillet, nous stimule et nous encourage pour la suite. La création de nouvelles actions par la suite, sont par ailleurs plus qu’envisageable ! Je pense notamment à des permanences, ou la mise en place de nouvelles sessions de recrutement au sein même de La Cité des Métiers.

 

Les formations en alternance dans le secteur de l’aéroportuaire semblent être attractives. Les entreprises des plateformes aéroportuaires ont-elles des besoins en recrutement aujourd’hui ?

Malgré ce que l’on peut penser, nous avons des entreprises qui recrutent, mais nous avons aujourd’hui de grosses difficultés à répondre à ces besoins de recrutement.

Je pense qu’il y a plusieurs raisons à cela. D’un côté, les gens pensent qu’il n’y a pas d’emploi et donc ne regardent pas les offres. De l’autre, le transport aérien est perçu comme à l’arrêt donc les personnes ne recherchent pas dans ce secteur… Ce qui est faux ! L’aérien reste un secteur attractif et il y a des emplois à pourvoir malgré ce que l’on peut penser.

Contrairement aux années précédentes, les jeunes diplômés semblent aujourd’hui plus sceptiques face au secteur de l’aéroportuaire. Ils semblent craindre de se lancer dans des formations en alternance ou des titres professionnels. Alors qu’a contrario, les entreprises ont des besoins croissants sur des secteurs clés tels que la logistique, la sécurité, mais aussi le tourisme. Les entreprises peinent à recruter. Nous avons donc aujourd’hui un réel manque de candidats pour répondre à la demande des entreprises.

 

Christel Barel

Des Entrepreneurs Affranchis à la Cité des Métiers de Paris CDG et ses environs

La Cité des Métiers de Paris-CDG et ses environs (CDM) a pour objectif d’accueillir, d’informer et de conseiller tout public, du demandeur d’emploi, aux salariés, en passant par l’entrepreneurs… Il était donc évident d’accueillir les entrepreneurs affranchis par  MY CREO ACADEMY.

MY CREO ACADEMY est une association basée à Aulnay-sous-Bois qui œuvre depuis 15 ans auprès des jeunes entrepreneurs franciliens afin de leur permettre de développer des compétences, acquérir des savoir-être et savoir-faire pour maîtriser le rôle de dirigeant d’entreprise et pérenniser leur activité.

Dans le cadre du programme Les Entrepreneurs Affranchis labelisé « Accélérateur Création » par Bpifrance et le Ministère du Travail, l’association a proposé un « Bootcamp » qui est un séminaire de 5 jours intensif à l’étranger pour développer l’état d’esprit entrepreneurial des personnes accompagnées.

Plus de 60 entrepreneurs de la promo 2021 étaient réunis au sein de la Cité des Métiers Paris-CDG et ses environs, afin de découvrir les modalités de ce « Bootcamp ».

Cet évènement a permis d’envisager de futures actions partenariales. En effet, la CDM et MY CREO ACADEMY envisagent ensemble pour le deuxième semestre 2021, la mise en place d’ateliers de sensibilisation et d’information sur l’entrepreneuriat à destination de tout public. Cette collaboration pourra à plus long terme faciliter la recherche de stage des collégiens !

Interview Bertin Junior Pandi, BGE PaRIF

BGE PaRIF, partenaire de la Cité des métiers, a lancé en avril 2021 le dispositif Activ’Créa.  A cette occasion, nous avons interviewé Bertin junior Pandi, en sa qualité de conseiller, sur le rôle de ce nouveau dispositif et l’intérêt du partenariat en cours avec la Cité des métiers de Paris-CDG et ses environs.

Paris CDG Alliance

1/ Pouvez-vous nous présenter en quelques mots votre mission et celle de BGE ?

Je m’appelle Bertin junior Pandi, je suis conseiller en création d’entreprise au sein de BGE PaRIF depuis un peu plus d’un an. Suite à différentes expériences en tant que conseiller financier puis responsable de pôle information jeunesse, j’ai découvert un réel intérêt pour l’accompagnement les publics. Au fur et à mesure, je me suis spécialisé dans l’entreprenariat car le développement local m’intéresse énorménent.

Actuellement, ma mission consiste à accueillir et accompagner des porteurs de projet de création d’activité, dans le cadre de 2 dispositifs :

Le premier, Activ’Créa, est ouvert à tous les demandeurs d’emploi qui souhaitent entreprendre. Il s’agit d’un programme d’accompagnement personnalisé qui permet d’explorer la création ou la reprise d’entreprise comme opportunité de retour à l’emploi.

Le second, Entrepreneur #LEADER, propose un accompagnement personnalisé, un parcours sur le long terme, des diagnostics, différents ateliers, etc. Ce programme est accessible dès la phase de création d’une entreprise et ce jusqu’à 3 ans après. Il est bâti en 3 étapes :

  1. Bâtir son projet: On procède à un diagnostic, puis on monte le projet : étude de marché, élaboration de la stratégie commerciale, étude financière, étude juridique, etc.
  2. Financer son projet: Après analyse des différentes solutions de financement, le candidat créateur est orienté vers les partenaire financiers du programme (Adie, Initiative Île-de-France, France Active, Réseau entreprendre) et les banques pour négocier son financement.
  3. Piloter son entreprise: Pour bien lancer la croissance de de l’entreprise, un accompagnement les 3 premières années est proposé. Cet accompagnement permet de sécuriser le démarrage de la nouvelle activité et donner toutes les chances de succès à l’entreprise.

Les BGE sont des associations présentes sur tout le territoire national. Elles existent depuis plus de 40 ans et sont organisées en réseau. Leur métier consiste à d’aider les créateurs à entreprendre mais également à accompagner la phase post création, comme je viens de l’expliquer à travers ces deux dispositifs. Nous œuvrons pour faire de l’entreprenariat une réalité accessible à tous.

Notre offre de service se décline en 3 axes :

  • Conseils individualisés ;
  • Formations dans le domaine de l’entreprenariat et la gestion d’entreprises, dédiées aux chefs d’entreprises et futurs dirigeants ;
  • Couveuses-Lab, qui permettent aux candidats créateurs ayant formalisé leur projet, de tester en grandeur réelle leur idée et leur stratégie commerciale pendant 6 à 8 mois. Les « couveuses-lab » sont reconnues par la loi (contrat CAPE) et permettent de tester un projet d’entreprise de façon légale et sécurisée sans être immatriculé.

 

2/ Pouvez-vous nous parler plus précisément du dispositif Activ’Créa de Pôle Emploi déployé par BGE PaRIF ?  

Comme je le disais précédemment, Activ’Créa est un programme d’accompagnement personnalisé, proposé par Pôle emploi, qui favorise l’émergence de projets. Il permet d’explorer la création ou la reprise d’entreprise comme une opportunité de retour à l’emploi.

Ce dispositif est destiné aux demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi qui ont envie de créer et démarrent tout juste leur réflexion. Nous les accompagnons pendant 3 mois afin de consolider et enrichir leur idée d’entreprise et en étudier sa faisabilité. Pendant ces 3 mois, ils bénéficient de RDV individualisés et participent à des ateliers en vue de développer leurs compétences, réfléchir au marché à cibler et étudier la pertinence de leur idée.

Il arrive que certains profils ne soient pas éligibles à ce dispositif ; nous vérifions cela lors du diagnostic réalisé en premier RDV. Dans ce cas, ils sont orientés vers d’autres dispositifs d’accompagnement ou de formation.

 

3/ Comment est envisagé le partenariat avec la Cité des métiers ? L’intérêt de ce partenariat selon vous ?

Nous sommes totalement engagés au sein de la Cité des métiers Paris-CDG. Je pense que ce partenariat qui démarre va énormément se développer. Et à titre personnel, je suis assez impatient que le contexte sanitaire s’améliore pour pouvoir commencer à accueillir les publics dans l’espace de la Cité des métiers (et non en distanciel) et les accompagner dans leur orientation.

Je pense qu’il y a une véritable prise de conscience en France aujourd’hui des opportunités liées à la création d’entreprise. Cet aspect est parfaitement intégré dans les réflexions liées au parcours professionnel des publics que nous recevons au quotidien.

Ce partenariat nous permet également d’intégrer un réseau de partenaires impliqués à différents niveaux et moments du parcours professionnel des personnes. Ce regroupement est d’ailleurs très utile pour le porteur de projet. Cela lui permet d’avoir accès à différents types de conseils, selon ses besoins, dans un seul et unique lieu. Cela favorise un accompagnement multi-partenarial, et donc complet. Le fait d’être situé dans un même lieu facilite également la communication entre partenaires. Il sera plus simple pour nous d’orienter la personne vers l’acteur qui saura répondre à ses besoins précis.

 

4/ La crise sanitaire a-t-elle apporté des changements/évolutions sur les profils que vous recevez ou les types de projets présentés ?

Je suis arrivé à BGE PaRIF en pleine crise sanitaire. Lors du premier confinement, nous avons fait face à une forte baisse d’activité, mais elle a ensuite repris normalement. Nous continuons à accompagner des projets, tous très diversifiés. Cependant, dans le contexte actuel, certains projets liés par exemple au secteur de la restauration ou du transport aérien sont beaucoup moins représentés. Inversement nous avons plus d’activités en lien avec internet, le coaching, les ressources humaines, etc.

Les profils des créateurs que nous accompagnons n’ont pas vraiment évolué. Rare sont les porteurs de projet de moins 25 ans. Nous accueillons principalement des personnes qui ont déjà une première carrière professionnelle derrière eux et qui ne souhaitent plus être salariés. Ils profitent de la crise et de leur période de chômage partiel pour se lancer et changer les choses.

 

5/ Pour conclure, pensez-vous que c’est le bon moment pour créer son entreprise ?

Y a-t-il un bon moment pour créer une entreprise ? Personnellement, je pense que dans chaque situation, il y des opportunités, et certaines ouvrent des possibilités de création d’entreprise. Beaucoup de personnes franchissent le pas et créent leur entreprise. Est-ce bien ou pas ? Cela dépend des situations et toutes sont différentes.

Aujourd’hui, beaucoup d’entreprises recourent à des autoentrepreneurs pour ne pas embaucher et éviter la prise de risque. Cela facilite la création d’entreprise mais risque bien évidement de précariser ces personnes. Notamment dans le bâtiment : il y a beaucoup de personnes qui viennent nous voir parce qu’ils veulent créer leur microentreprise. Nous pouvons également penser qu’avec l’utilisation d’internet, de nouveaux marchés, dont nous n’avons pas encore connaissance, vont se créer.

En conclusion, je pense qu’il n’y a pas de bon ou mauvais moment pour créer son entreprise : il faut savoir répondre au besoin à l’instant T et anticiper la suite ; c’est-à-dire saisir les opportunités, s’adapter sans cesse….et ne pas hésiter à se faire accompagner pour progresser dans son métier de dirigeant, développer ses compétences et prendre du recul régulièrement sur son activité avec un conseiller dont c’est le métier d’aider à analyser la situation et trouver des solutions pour résoudre les problèmes et gagner en efficacité.

Bertin Junior Pandi

En route vers de nouveaux partenariats !

 

Dédiée à l’orientation professionnelle, une cité des métiers est un outil multi-partenarial d’excellence pour l’orientation professionnelle tout au long de la vie au service des territoires, au plus près des acteurs de l’emploi, de la formation et de l’insertion.

Elle est animée par un réseau de professionnels venant d’organismes spécialistes, auxquels s’associent des partenaires complémentaires de la société civile pour compléter l’offre collective dans une logique d’adéquation aux besoins identifiés des publics qui la fréquentent.

Afin de formaliser ce partenariat « gagnant-gagnant », la cité des métiers Paris-CDG et ses environs a signé dernièrement plusieurs conventions avec des nouveaux partenaires comme, TLF Oversize, Face 93 et Fluency formation. De plus, les conventions avec nos partenaires C2DI, BGE PaRIF viennent d’être renouvelées.

La construction du partenariat se poursuit, et plusieurs conventions sont aussi en cours de construction ou de signature. Ainsi, nous espérons prochainement pouvoir compter parmi nos partenaires conventionnés : la Société du Grand Paris, La Mission locale Val d’Oise Est, l’Académie de Versailles…

Ces conventions permettent d’enrichir l’offre de service de la cité des métiers. Ainsi, vous pourrez prochainement vous inscrire à de nombreux ateliers sur différentes thématiques telles que le projet professionnel, l’orientation, la formation, l’emploi, la création d’activité mais aussi le bien être.

 

Vous souhaitez devenir partenaire de la cité des métiers ? N’hésitez pas et contactez Isabelle Méchambre : isabelle.mechambre@pariscdgalliance.fr

 

La Cité des métiers de Paris-CDG et ses environs a lancé sa page Facebook et Linkedin !

Isabelle Méchambre

La Cité des métiers étoffe son offre de service

 

Malgré le contexte sanitaire actuel, la Cité des métiers du Grand Roissy – Le Bourget reste active et continue d’accompagner le public dans son orientation professionnelle. Quotidiennement, des entretiens individuels en présentiel ou à distance sont assurés par les partenaires afin de conseiller le public sur différentes thématiques. Les conseils portent, par exemple, sur le Compte personnel de formation (CPF), la création d’entreprise, la recherche d’emploi ou encore la construction de projet professionnel. Des ateliers thématiques sont également proposés en distanciel ou en présentiel. Différentes thématiques sont abordées comme la sophrologie, l’accompagnement à la recherche d’emploi, les métiers de demain, le bilan de compétences… Des sessions de recrutements pour des formations AFPA et une information collective sur Campus 2023 (préparer le recrutement en alternance pour la coupe du monde de rugby) ont également été organisées. La Cité des métiers poursuit également le déploiement de son offre de service en itinérance. Deux actions ont été réalisées auprès d’élèves de 3ème sans stage pratique dans le collège André Malraux à Louvres et Françoise Dolto à Marly-la-ville.

Régulièrement, de nouveaux partenaires s’associent à la Cité des métiers du Grand Roissy – Le Bourget et plusieurs signatures de convention de partenariat sont en cours : Face 93, Mission locale du Val d’Oise Est, Société du Grand Paris. Aussi, afin de créer et renforcer les liens partenariaux, la Cité des métiers héberge régulièrement des réunions institutionnelles. Courant février, nous avons accueilli des comités de pilotages avec les PRIJ 93 et 95, la commission de sûreté de TLF Overseas, mais aussi des séminaires de l’Association Créative et des réunions plénières avec la Direction Générale des Douanes.

Pour connaître l’agenda de la Cité des métiers et s’inscrire à ces ateliers, c’est ici : https://pariscdgalliance.fr/agenda/

Sandra Le Goascogne